Journée d’étude « Bouc émissaire » du CERBERES, 10 mai 2017

Le bouc émissaire, un analyseur de contextes,

une journée organisée, pour la 4ème année, par le collectif CERBERES,

Le 10 mai 2017, à l’Université Lille3

pour le collectif CERBERES : inscriptions souhaitées : cerbereslille3@gmail.com

Le collectif CERBERES proposera cette année une exploration de la figure et du processus du bouc émissaire dans différents contextes

Pour sa 4° édition, la journée d’études organisée par le collectif CERBERES proposera cette année une exploration de la figure et du processus du bouc émissaire dans différents contextes.

Déja 4 ans ! en 2014 ; en 2015 ; en 2016

10 mai 2017 : le programme de la matinée

10 mai 2017 : le programme de l’après midi

Les vidéos de la journée CERBERES 2017 : le bouc émissaire, un analyseur de contextes : ici

Sandrine Wattier et Anne Dekonninck sont les animatrices de la journée….

Les intervenants : Sabine Fombelle / Rémi Casanova / Francis Danvers / Valérie Melin / Sandrine Mayetela / François Annocque / Françoise Marie Noguès

(voir leur présentation plus bas)

Le Bouc émissaire est appréhendé par le collectif CERBERES comme un processus et un phénomène individuel, groupal, sociétal…. En tant que « phénomène inévitable dont les effets ne sont pas inéluctables », il touche tous les espaces, tous les temps, n’épargne aucun groupe, aucune institution, aucune entreprise, aucun statut, aucune fonction a priori…

Pour sa 4° édition, la journée d’études organisée par le collectif CERBERES proposera cette année une exploration de la figure et du processus du bouc émissaire dans différents contextes.

En effet, notre attention sera portée sur les contextes dans lesquels la substitution (situations d’apprentissage) ou la relation d’objets (Gestalt thérapie) révèlent le phénomène du bouc émissaire dans une relation groupale ou individuelle.

Le contexte des arts participe aussi à la mise en lumière du phénomène du bouc émissaire. A partir d’un film (« Coup de Chaud »-2015) et d’un livre (« Mangez le si vous voulez » de Jean Teulé, 2010), la rivalité mimétique et la violence du groupe se dévoileront et permettront de comprendre en quoi les persécutions collectives peuvent mener à l’exclusion voire à la mise à mort.

Mais auparavant, nous réfléchirons à partir d’un concept insuffisamment convoqué, celui de «discours public du dominé» qui pourtant, lorsqu’il s’impose, contribue à alimenter les tabous groupaux et à construire la figure du bouc émissaire.

A travers ces approches conceptuelles et contextualisées, il s’agira d’apporter un éclairage et une grille de compréhension sur les processus de stigmatisation, de discrimination et d’exclusion.

La journée d’étude est fondée sur les apports théoriques, certes, mais aussi sur le partage et les échanges. Aux communications plénières mises en discussion avec les auditeurs de la salle, s’adjoindra la discussion de proximité, plus détendue mais tout aussi dense, lors des work coffee (trois endroits et thèmes en parallèle).

Les vidéos de la journée CERBERES 2017 : le bouc émissaire, un analyseur de contextes : (dans son ensemble) ici

et sous chaque vignette, la vidéo de chacune des communications

Valérie Melin, Rémi Casanova, Sandrine Mayetela et François Annocque en discussion avec le public, autour d'un café

CERBERES 2017, 11h : Work Coffee n°1 ; discussion des premières interventions autour d’un café.

CERBERES 2017, journée d'étude bouc émissaire ; Repas partagé

Le repas, tiré du sac, sera partagé. L’occasion d’évoquer le bouc émissaire de façon détendue.

Françoise-Marie Noguès, Sabine Fombelle, évoquent le bouc émissaire

CERBERES 2017 ; 14h45 : Work Coffee n°2 autour du bouc émissaire ;

Le collectif CERBERES proposera cette année une exploration de la figure et du processus du bouc émissaire dans différents contextes
Le CERBERES, pour la 4ème année, organise une journée sur le thème du bouc émissaire
9h30 : Accueil institutionnel et scientifique par Francis Danvers ; Animatrices de la journée, Sandrine Wattier et Anne Dekonninck
Sabine Fombelle anime la discussion entre Rémi Casanova et Valérie Melin autour du discours public du dominé
CERBERES 2017 : Work Coffee consacré au bouc émissaire, commentaires de R Casanova, V Melin, F Annocque, et S Mayetela
Sandrine Mayetala évoque le livre "mangez-le si vous voulez"
CERBERES 2017, François Annocque : les boucs émissaires non humains
Valérie Melin, Rémi Casanova, Sandrine Mayetela et François Annocque en discussion avec le public, autour d'un café
CERBERES 2017 : Work Coffee consacré au bouc émissaire, commentaires de R Casanova, V Melin, F Annocque, et S Mayetela
CERBERES 2017, journée d'étude bouc émissaire ; Repas partagé
Psychothérapie gestaltiste de la relation d’objets et bouc émissaire, par Françoise-Marie Noguès
Sabine Fombelle, le bouc émissaire dans le film "coup de chaud"
Françoise-Marie Noguès, Sabine Fombelle, évoquent le bouc émissaire
Comme l'an passé, chacun évoque un bouc émissaire du moment
CERBERES 2017 : Francis Danvers, François Annocque, en conclusion de la journée CERBERES 2017 consacrée au bouc émissaire
previous arrow
next arrow
PlayPause
Slider

Rémi Casanova est maître de conférences en Sciences de l’Éducation. Il travaille depuis plus de dix ans sur les phénomènes de bouc émissaire dans différents domaines. Il anime le collectif CERBERES, rattaché à l’équipe Proféor-CIREL et dirige l’Observatoire du Bouc Emissaire et des Violences Institutionnelles.

Francis Danvers est professeur des universités en Sciences de l’Education à l’Université Lille 3 et membre de l’équipe Proféor-CIREL. Par ses travaux de plus de trente ans, notamment ses dictionnaires, il invite à penser la possibilité d’une «Science de l’Orientation» au XXIe siècle. Il accompagne fidèlement les journées organisées par le CERBERES.

Valérie Melin est maître de conférences en Sciences de l’Éducation à Lille 3 CIREL. Ses recherches portent sur les formes de décrochage et de raccrochage scolaires ; elle interroge les rapports institutions/sujets, notamment sous l’angle de la violence institutionnelle. Elle analyse également, dans situations de décrochage scolaire, l’impact des trajectoires biographiques, la vulnérabilité, et le pouvoir d’agir.

Sandrine Mayetela est enseignante CAIP (Chargée d’Animation et d’Innovation Pédagogiques), titulaire d’un Master 2. Elle travaille depuis 2004 à Apprentis d’Auteuil et depuis 2013 en tant que CAIP. C’est dans le cadre de cette dernière fonction qu’elle s’intéresse au phénomène du bouc émissaire. Elle est membre du Cerberes depuis 2015

François Annocque est professeur certifié de lettres modernes, enseignant à l’Université du Littoral Côte d’Opale et doctorant en sciences de l’éducation dans l’équipe Théodile – CIREL (Lille 3). Son travail porte particulièrement sur les rapports entre usages d’outils numériques et représentations des apprentissages.

Françoise Marie Noguès Titulaire d’un MASTER 2 « formation de formateurs », formatrice, allant du pôle de l’entreprise à l’associatif, elle est spécialisée en gestalt-thérapie du lien (PGRO) http://www.champg.com/p/formations/cycle-3/28, somatic experiencing http://www.champg.com/p/formation-avancee/cycles-d-approfondissement/ attachement-et-trauma/147 ) ; dans son sac à dos le récit de vie en formation (trajectoires et identités professionnelles d’un stagiaire, d’un collectif), l’accompagnement pair à pair, sont deux outils de prédilection

Sabine Fombelle Responsable de formation auprès de travailleurs sociaux en formation initiale (Afertes). Titulaire du Master 2 recherche en sciences de l’éducation, membre du Cerberes, elle s’intéresse particulièrement aux dynamiques collectives dans le processus de construction du bouc émissaire et aux stratégies « pour en sortir ».